• Open
  • zaza
    Membre
    2 février 2014 à 2 h 52 min #22728

    Bonjour,
    Je suis une Mapette, hospitalisée suite à un rétrécissement du col de 2,5 cm à 0.6 cm (oui oui 6 millimètres) malgré le repos observé à la maison.
    A mon arrivée à l’hôpital tractocyl sur 48h puis 1 jour d amalat, nouvelles contractions toutes les 10 minutes et re-tractocyl sur 24h pour me transférer dans un hôpital spécialisé si bb voulais vraiment voir le jour. Je suis maintenant à 34 SA et comme tout va bien depuis 2 jours, l hôpital voudrait me renvoyer à la maison ce lundi. Je me rends compte qu’à mon stade bb ne risque plus ses jours mais ce n est pas une raison pour ne pas lui donner la chance de rester dans mon ventre au moins jusqu’au seuil de la prématurité… J’ai hâte de retrouver mon chez moi et surtout mon chéri à la maison, mais pour rentrer j’ai 30 minutes de voiture, une montée de 300 M, des escaliers extérieurs et pour finir 4 étages d escaliers sans ascenseur… Je ne sais pas comment affronter ce retour à la maison sans déclencher mon accouchement si près du but! Mon col étant tellement petit et ouvert à un doigt, j’ai peur! Est ce que certaines d entre vous on des idées, conseils, vécu?


    Yane
    Membre
    Posts: 16
    4 février 2014 à 21 h 53 min #22854

    Coucou,
    Il te faut du renfort…
    Le trajet en voiture ce n’est pas vraiment le problème, tu allonges bien le siège et tu te cales avec un coussin de grossesse.
    En revanche pour la montée et les escaliers… Une chaise et 2 hommes forts pour te porter, et voilà !!


    35 ans, baby girl n°2 prévue pour le 21 avril 2014. Cerclée et canapé depuis le 14/11

    zaza
    Membre
    Posts: 43
    5 février 2014 à 8 h 02 min #22864

    Coucou Yane,
    merci pour ton soutien, le retour s est “bien” passé, c était très éprouvant mais en faisant les choses doucement et en me couchant tout de suite en rentrant c’est allé.
    Je vois que tu es alitée depuis novembre déjà, ça fait long ma pauvre, surtout pour les douleurs aux dos etc. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos p’tits amours, c est un truc de dingue de devenir maman