• Open
  • jess
    Membre
    21 juin 2014 à 10 h 14 min #26957

    Voici ma problématique :

    être une maman alitée c’est rester enfermée H24 même quand le soleil vous crie de venir lui dire bonjour (je suis en appart :/)… A cette époque en plus où il y a des milliers de choses à faire dehors c’est horriblement frustrant!

    être le chéri d’une maman alitée pour vous ca doit ressembler à quoi? Perso j’aurai envie que le mien reste avec moi tout le temps, qu’il rentre dès qu’il a fini le travail, qu’il comprenne ma frustration en la partageant avec moi! Bin oui, c’est pô juste que ce soit la madame qui se tape les nausées, les coups de fatigue, la constipation, les séjours à l’hosto, les contractions, … et Monsieur lui c’est quoi ses symptômes de grossesse? Supporter sa femme exigeante et ronchon c’est déja bien?

    Mon chéri à moi il est super, il satisfait ma demande incohérente de brugnons (j’en mange toute la journée), court les magasins pour me trouver un short a ma taille, du papier pour les faire part… mais le week end parfois il a envie de prendre l’air comme “avant”… Mais est ce qu’il sait que quand bébé sera la, “avant” sera définitivement relégué aux archives? Et est ce qu’il a conscience que moi aussi j’aimerai me faire un week end en haut d’une montagne, au bord de la mer, … comme “avant”? Je suis pas sure qu’il comprenne…

    Et vous vous en pensez quoi? Le chéri d’une maman alitée c’est quoi son Rôle? Et les caprices d’une maman alitée sont ils justifiés?


    Roline
    Membre
    Posts: 194
    21 juin 2014 à 10 h 58 min #26962

    Bonjour Jess!

    C’est vrai qu’être le chéri d’une femme enceinte, ce n’est déjà pas facile, alors d’une femme enceinte alitée…

    Moi aussi j’ai la chance d’avoir un mari qui essaye de gérer au mieux le quotidien: la cuisine, les courses, le ménage, les travaux de la chambre de bébé, répondre à mes besoins, etc…Tout ça en plus de son travail. C’est normal qu’on ait envie qu’il reste avec nous, on se sent seule à porter toutes les galères d’une grossesse difficile, on est frustré de ne rien pouvoir faire, de ne pas pouvoir sortir (surtout en cette période de l’année!)…Mais je me dis qu’il en fait déjà beaucoup, surtout par rapport à avant la grossesse et que je ne peux pas lui en vouloir. J’ai aussi peur qu’à trop lui en demander il craque. Et ce n’est pas parce que moi je suis alitée qu’il doit se sacrifier. Je ne dis pas qu’il peut aller faire la fête avec ses copains le week-end en me laissant seule. Mais je pense que nos hommes ont besoin de sortir un peu de tout ça, que la grossesse et l’arrivée prochaine de bébé ne soit pas mal vécues. Le mien est allé aux anniversaires de sa belle-soeur, de son neveu, une fois ou deux fois dans la semaine il passe toute la soirée sur son ordi à jouer. J’essaie de me mettre à sa place, c’est dur pour lui de me voir ainsi, de savoir qu’il ne peut pas faire grand chose et en plus de devoir gérer plein de choses qu’il ne faisait pas avant.

    Est-ce que tu as des visites? Comment occupe-tu tes journées? Moi j’ai la chance d’avoir ma maman qui vient presque tous les jours. Mais c’est sûr que si tu passes tes journée seule, je comprend que tu ais vraiment besoin de la présence de ton homme le soir. Vous en parlez tous les deux? De ce que tu nous as écrit?


    1ere grossesse grâce à une FIV
    Alitée depuis 29SA+5, hospitalisée 2 fois pour MAP mais retour à domicile
    Actuellement 40SA, DPA 01/08/2014

    jess
    Membre
    Posts: 95
    21 juin 2014 à 11 h 09 min #26963

    C’est la je pense notre plus gros soucis, on est installés en Ardèche depuis un an seulement et nos amis et familles proches sont à …900km :/ donc je suis seule de chez seule.

    Après je me fais à ma situation canapé, pour le remercier de ce qu’il fait je lui organise même des dimanches en canyon car il adore ça.

    Je me demandais juste quels étaient les opinions des autres sur la légitimité de nos exigences capricieuses hormonales (elles ont bon dos ces hormones hein?)


    Roline
    Membre
    Posts: 194
    21 juin 2014 à 11 h 15 min #26964

    L’Ardèche, j’adore! Moi je suis en Haute-Savoie.
    Ca ne doit pas être facile d’être loin de sa famille et de ses amis. Tu en es à combien de semaines?
    C’est vrai que les hormones n’aident pas ;-)


    1ere grossesse grâce à une FIV
    Alitée depuis 29SA+5, hospitalisée 2 fois pour MAP mais retour à domicile
    Actuellement 40SA, DPA 01/08/2014

    jess
    Membre
    Posts: 95
    21 juin 2014 à 11 h 21 min #26965

    Je suis à 32+3 aujourd’hui… Je ne suis pas trop à plaindre puisqu’il faut que je tienne jusqu’à 36 pour éviter la couveuse si j’ai bien compris donc seulement 6 semaines alitée.

    C’est vrai que l’Ardèche j’adore aussi! La savoie on y fais nos saisons d’hiver depuis deux ans c’est cool aussi mais un peu plus cher à vivre.

    Non franchement je sors les grands mots(maux) mais à part cette map je n’aurai pas eu de grossesse particulièrement symptomatique. Je n’ai eu que 3 semaines de faibles nausées et grosses envies de fruits d’été, et la c’est cool on y arrive enfin! ;)

    C’est peut etre pour ca qu’il a du mal à comprendre la grossesse, je ne m’y focalise moi même que depuis deux semaines (avant j’étais très occupée entre rédaction de mémoire et travail) et du jour au lendemain : sonnette d’alarme : j’en ai trop fait!

    Je me suis d’ailleurs bien faite disputée par ma SF qui voulait m’arreter depuis plusieurs semaines…

    Et toi tu es bien avancée? 35SA c’est ca?


    Roline
    Membre
    Posts: 194
    21 juin 2014 à 11 h 36 min #26966

    C’est vrai que si l’alitement était inattendu, vous avez dû avoir du mal à l’accepter.
    Nous malheureusement ça fait 4ans et demi que c’est le parcours du combattant, problème d’infertilité, fausse-couche, Aide Médicale à la Procréation. On se disait qu’une fois que le test serait positif, on aura réussi mais ça n’a été que le début d’un autre combat, d’une autre étape. J’ai déjà été alitée à 6SA jusqu’à la fin du 1er trimestre pour décollement du placenta, nausées terribles avec perte de 4kg, je ne pouvais vraiment rien avaler. J’ai eu un peu de répit au 2e trimestre et là ça fait plus de 5 semaines que je suis alitée, avec 2 séjours à la maternité.
    Maintenant on commence à respirer un peu, dans 2 semaines il n’y aura plus de prématurité mais on est encore angoissé car notre puce est très petite. On refait une écho de croissance mercredi et si elle n’a pas bien grandi, on va certainement me déclencher pour pouvoir mieux la nourrir à l’extérieur.

    Tu parles de mémoire, tu finissais tes études?


    1ere grossesse grâce à une FIV
    Alitée depuis 29SA+5, hospitalisée 2 fois pour MAP mais retour à domicile
    Actuellement 40SA, DPA 01/08/2014

    jess
    Membre
    Posts: 95
    21 juin 2014 à 13 h 12 min #26968

    C’est vrai qu’il y a des situations qui forcent à relativiser…

    Pour notre part c’est tout l’inverse : Le bébé n’était pas prévu (on l’envisageait d’ici un an ou deux), et comme je venais de reprendre mes études c’est plus sur le côté adaptation psychologique que symptômes physiques qu’on à du travailler.
    J’ai mis du temps avant d’accepter cette grossesse et de mettre derrière moi les projets que nous avions. Mais il parait que si on attend le bon moment pour faire un bébé on n’en ferait pas. Et aujourd’hui je suis très pressée de voir notre poupée en vrai (enfin pas trop non plus).

    Avec le ventre qui a grossi et les réactions positives de nos proches ça à aussi aidé. et j’avoue que je ne me plains pas trop non plus puisque d’autres comme toi (ma petite sœur en l’occurrence) essaient de faire des bébés et ça ne prend pas :/

    Sinon oui je finissais mes études quand j’ai été hospitalisée, je venais de passer trois semaines assise devant mon ordinateur neuf heures par jour pour rédiger. Comme quoi il n’y a pas que l’activité physique qui déclenche les contractions, stress et position assise ne sont pas top non plus. Du coup j’ai pu envoyer mon mémoire mais je ne pourrais pas assurer la soutenance. Je faisais une licence promotion du patrimoine.


    Roline
    Membre
    Posts: 194
    21 juin 2014 à 16 h 05 min #26969

    Ca doit faire bizarre quand bébé n’est pas prévu et que ça bouleverse vos projets.

    Pour les contractions, je suis tout à fait d’accord avec toi, le stress joue beaucoup. Même en étant alitée, les jours où je me fais du souci, ou si je m’énerve, je contracte beaucoup plus. Donc en plus du repos, il faut essayer de gérer la situation en restant zen…pas simple tout ça!


    1ere grossesse grâce à une FIV
    Alitée depuis 29SA+5, hospitalisée 2 fois pour MAP mais retour à domicile
    Actuellement 40SA, DPA 01/08/2014

    emily314
    Membre
    Posts: 9
    28 avril 2015 à 8 h 57 min #34589

    Salut,
    Être le chéri d’une maman alitée, ça ne doit pas être facile. Heureusement que j’ai la chance de pouvoir compter sur un mari qui prend soin de moi en permanence. Il veille continuellement sur moi et des fois, c’est moi qui dois lui dire de changer d’air, car il n’a pas un moment à lui.